mardi 15 mars 2011

La disparition de Persée ?

Depuis plusieurs jours, une nouvelle se répand : la disparition de PERSEE.

PERSEE est un programme de numérisation, de traitement documentaire, de diffusion et de valorisation scientifique mis en oeuvre conjointement par l'Université Lyon 2, le Centre Informatique Nationale de l'Enseignement Supérieur, et le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche après la signature de deux conventions le 15 mars 2003.
Ce programme emploie 4 fonctionnaires et 12 personnes à temps plein (contractuels ou vacataires). Il dispose également d'un budget annuel de 500 000 euros. Ainsi, il permet la consultation et le téléchargement gratuit de plus de 350 000 documents par les chercheurs et les étudiants. L'année 2010 compte plus de 3.6 millions de documents téléchargés et 19.6 millions de consultations.

Alors pourquoi une telle nouvelle?
Une pétition, lancée ce mois-ci, explique que l'Université Lumière Lyon 2 a décidé, le 7 février 2011, sans aucune concertation préalable avec le personnel et la direction de PERSEE, le comité de suivi de PERSEE, le ministère de tutelle, les organes institutionnels de l'Université (CTP, CS, CA), de mettre fin à la convention-cadre soutenant l'existence du programme le 10 mai 2011.
Cette décision serait motivée par le continuel déficit du programme depuis 3 ans à hauteur de 315 023 euros entre 2007 et 2009.

Les conséquences d'une telle fermeture:
1. Fermeture d'un portail utilisé par des millions de chercheurs et d'étudiants.
2. Perte d'un important capital technique et l'arrêt du développement des savoir-faire spécifiques au programme.
3. Suppression d'emplois

Toutefois, ce fait alarmant n'est qu'une fausse alerte.
Sur le site de l'Université de Lyon 2, le président affirme que PERSEE ne s'arrêtera pas.
PERSEE "change simplement de porteur". Le programme ne sera plus rattaché à l'Université de Lyon 2, mais au Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) de l'Université de Lyon. Il aura le soutien du Ministère de l'Enseignement Supérieur et du CNRS.
Cette décision a été votée le 1er mars 2011 avant que la signature du prochain contrat quinquennal 2011-2015 à la fin mai-début juin de cette année. Cette décision permet, dès lors, d'engager des discussions afin de mettre en place le transfert du programme.

Enfin, même si l'arrêt de PERSEE était prévu, l'Université de Lyon 2 n'est pas en mesure de décider de cela seule. Elle ne fait pas partie du comité de pilotage du programme; elle ne participe pas à la nomination du directeur du programme; les bilans ne lui sont pas transmis; et elle ne gère pas la politique d'orientation de Persée.

Persée existe et existera encore.

Source:
- Mise au point concernant la situation du programme PERSEE, Université Lumière Lyon 2.
- Pétition contre la fermeture du programme Persée
- Article de Cécile Mazin sur Actualitté.com: Lyon abondonne la bibliothèque numérique PERSEE.

1 commentaire:

emilie a dit…

Contrairement à ce que laisse entendre votre article, le programme Persée est bien toujours en danger. En effet, le calendrier imposé par Lyon2 rend notamment notre transfert impossible en si peu de temps aussi bien d'un point de vue des ressources humaines que technique.

De plus, plusieurs affirmations du communiqué de la présidence sont erronées, raison pour laquelle nous avons rédigé un droit de réponse.
Je vous invite à en prendre connaissance sur le blog de l'équipe Persée qui tient à jour toutes nos actualités:
http://portailpersee.wordpress.com/

L'Equipe Persée